AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What have you done now? [Delilah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarod Ellison

avatar

◮ POSTS : 58
◮ AGE : 26
◮ CREDITS : .


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 36 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: What have you done now? [Delilah]   Ven 10 Déc - 0:32

[Désolé pour le retard encore!]

    « C’est encore du bon travail que vous avez fait là, agent 16. » Toujours la même phrase. Jarod était épuisé, lessivé, couvert de suie, car il avait trainé on ne sait où, et il était parti dans le pays des mafieux et du pétrole ; la Russie. Il en avait appris un tas de choses là-bas. KAOS était un nom utile…très utile pour obtenir quoique ce soit là-bas. Il avait risqué sa vie en Sibérie, et non pas pour faire du chien de traineaux. Ses cheveux roux flamboyants étaient d’ailleurs bien ternes, et son teint en disait long sur son état. Il venait à peine de rejoindre son QG, que déjà son patron lui donnait du boulot en plus. A sa mine déconfite, il lui demanda s’il avait quelque chose à rajouter. Ce à quoi il s’empressa de répondre : « Patron…j’aimerais bien rentrer chez moi…Ca fait plus de trois semaines que j’étais parti, j’aimerais avoir au moins une journée de tranquille, pour pouvoir la passer avec ma famille… » Cette phrase avait apparemment attendri son supérieur, qui pourtant savait très bien qu’il ne s’agissait pas d’un prétexte. Il sourit à cette remarque. « Vous pouvez rentrer chez vous. Je sais à quel point vous êtes attaché à votre famille, mais ne le montrez pas trop, ça vous perdra. » Et sur ces mots et cette mise en garde, il quitta le bureau du boss pensant tout haut : « Ca je risque pas de le montrer, tous deux croient que je me fiche d’eux… » Et c’était bien vrai. Si Benjamin n’était qu’un enfant, il manquait clairement d’un père et l’affichait en le criant haut et fort. Quand à Delilah… Elle semblait désespérée à chaque fois qu’il lui parlait du boulot, et c’était assez tendu entre eux. Il ne savait pas comment faire, il remettait toujours tout en question, mais il n’avait pas de réponse à offrir à qui que ce soit pour l’instant.

    Pourtant, il était heureux de les retrouver, et sur le chemin du retour vers la maison il ne cessait de penser à ce qu’il pourrait bien faire pour que Benjamin lui pardonne. Il était trop tôt pour aller le chercher à l’école, et puis il ne s’y risquerait pas. Il vivait dans la hantise d’être suivi et qu’on finisse par s’attaquer à son fils unique qui à lui seul représentait plus que le monde entier à ses yeux. Et puis, il voulait avoir une longue discussion avec sa femme. Il voulait savoir où elle en était, ils ne se voyaient plus vraiment, ils se parlaient à peine, et chaque fois qu’ils entamaient une discussion elle lui mettait tout sur le dos, disant que c’était sa faute puisqu’il était absent, et il la croyait. Mais il se sentait tellement coupable…Et puis il l’aimait sincèrement, mais elle devait terriblement en douter. Voilà, il arrivait devant sa maison. Il se gara devant le garage, et vêtu de la plus simple des façons puisqu’il avait pris soin de se changer, il sortit de son Audi S5 qui paraissait neuve malgré son ancienneté, et il fit cliqueter les clés dans le trou de la serrure avant de rentrer.

    La maison avait toujours cette ambiance chaleureuse, et il aurait aimé que son fils soit là plutôt qu’à l’école, mais non, le silence régnait ici. Fermant la porte, il s’empressa de monter jusqu’à son bureau en empruntant les escaliers. Bizarrement, la porte de son bureau était ouverte. Ce qui l’intrigua, mais plus encore. Il se mit contre le mur et porta la main à sa poche intérieure où se trouvait son arme. Poussant légèrement la porte en rentrant en trombe, il tomba nez à nez avec sa femme et laissa retomber son arme dans sa poche. « Tu m’as fait peur. » dit-il tout simplement. Et pourtant, c’est ensuite, quand il analysa la situation qu’il constata qu’elle était en train de fouiller dans ses affaires. Il fronça les sourcils. Que faisait-elle ici, dans son bureau, alors qu’il était absent ? « Tu cherches quelque chose peut-être ? » Il refusait d’agir froidement avec elle, mais là, c’était plus que suspect, et il voulait comprendre. Elle lui avait manqué c’était certain. Il la fixait droit dans les yeux, elle était magnifique comme toujours, mais cet air surpris sur son visage en disait long sur ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah Brewers

avatar

◮ POSTS : 11
◮ CREDITS : Cristalline


MessageSujet: Re: What have you done now? [Delilah]   Ven 10 Déc - 16:39

« Quand est ce qu’il rentre papa ? » Une question récurrente chez mon fils. Et comme d’habitude je n’avais aucune réponse satisfaisante à lui fournir. « Je ne sais pas chéri, bientôt je l’espère » Évidemment ce n’était pas ce qu’il attendait. « Bientôt, bientôt, tu dis toujours ça ! Tu sais que c’est demain la journée des pères à l’école ? La rencontre sportive père/fils où on affronte les autres ? » Malheureusement je n’avais pas oublié. Je savais pertinemment combien c’était une journée qui lui tenait à cœur. Jarod lui avait dit qu’il essaierait de tout faire pour être là, mais évidemment il jouait aux abonnés absents. Ça me brisait le cœur qu’il ai à en souffrir. D’autant que je connaissais parfaitement ce sentiment d’abandon. Je n’avais jamais connu mon père, monsieur ayant prit la fuite à ma naissance. Et de savoir que quelque part mon fils devait ressentir la même chose, ça me tuait. « Je sais… Mais moi je suis là, je viendrais avec toi » « Bien sur, pour nous ridiculiser !? Pour que tout le monde se moque de moi ? Tu sais ce que David m’a dit ? Que si papa était aussi souvent absent c’est parce qu’il préférait être loin de nous plutôt que d’avoir à me supporter ! » David. Quel petit con celui là. Je sais que je ne devrais pas parler de lui ainsi, même en pensée… Après tout ce n’était qu’un gosse, mais pourquoi fallait il toujours qu’il emmerde mon fils ? Apparemment en discuter avec ses parents n’avait pas été assez suffisant. Peut être devrais je avoir moi-même un tête à tête avec ce môme. Pour lui faire passer l’envie d’embêter mon fils. Je pris Benjamin dans mes bras. « Je t’ai déjà dit je ne pas l’écouter. Il ne raconte que des co…bêtises. Tu sais bien que ton père t’adore. Je suis sur que s’il pouvait il serait venu. » « Non je ne le sais pas justement ! » Sur ce il partit en pleurs dans sa chambre avant de claquer violement la porte derrière lui. Parfois je regrettais qu’il ai grandit aussi vite… Au moins avant il n’avait pas conscience de ce genre de choses. Mais maintenant…Cela devenait de plus en plus difficile, et malheureusement je savais que ça ne ferait qu’empirer avec le temps.

Une semaine plus tard je n’avais toujours pas de nouvelles de Jarod. C’était ça le pire. Non seulement il était absent, mais en plus jamais il ne donnait le moindre coup de fil. Silence radio depuis 3 longues semaines. Pour autant que je sache son cadavre pourrait très bien reposer dans un fossé quelque part en Asie… Malgré toutes ces années je m’inquiétais toujours autant pour lui. D’autant plus que maintenant je connaissais la réelle dangerosité d’être un agent. En ayant marre de rester sans nouvelles, je pris la décision d’aller fouiller dans ses affaires, peut être trouverais je ce qu’il était parti trafiquer et où. Et en allant aux bureaux de KAOS je pourrais savoir s’ils avaient quelque chose sur sa mission. « Tu m’as fait peur. » Léger sursaut de ma part en entendant la voix de mon mari. « Tu cherches quelque chose peut-être ? » Hmm bon sang ce que je détestais être ainsi prise au dépourvue. Manquer de vigilance n’était pas dans mes habitudes, j’aurais dû l’entendre arriver. Évidemment étant dans ma propre maison j’étais beaucoup moins sur mes gardes me sentant en sécurité. Me prenant de court, je ne pu cacher ma surprise en l’apercevant. Allez réfléchi très vite ma cocotte… Refermant son tiroir, je me redressai pour le regarder. « Toi. Je me suis dis que tu te cachais peut être sous une pile de papiers… Mais à l’évidence non. » Hilarant je sais. Mais ça valait mieux que prendre une attitude coupable qui me trahirait de suite. Bien sur je me doutais bien qu’il ne se contenterait pas de cette boutade, monsieur allait exiger des explications. Quoi de plus normal en même temps ? Je venais d’être prise la main dans le sac en train de fouiller ses affaires. Moi-même je l’aurais eu mauvaise si la réciproque avait marché. Bien qu’il ne risquerait pas de trouver grand-chose, prenant toujours soin à ne rien apporter de compromettant à la maison. Mis à part mon arme en fait, rien ici ne pouvait trahir ma double vie. Mis à part mon comportement. Mais jusqu’ici j’avais toujours réussi à tromper mon monde, chose que je comptais continuer à faire. Lui balancer la vérité me brulait les lèvres. Combien de fois n’avais je pas eu envie de tout lui révéler ? Il serait si simple de lui dire la raison de ma présence dans ce bureau… Seulement la raison l’emportait toujours. Si je tenais un temps soit peu à mon mariage, valait mieux garder certaines choses sous silence. Et puis surtout ça serait le mettre en danger inutilement, simplement pour soulager ma conscience. « En fait je cherchais le carnet de santé de ton fils…mais à la réflexion, je me rends compte que c’était stupide. Pourquoi l’aurais tu ? Cela sous entendrait que tu l’ai amené au moins une fois au médecin. Ridicule n’est ce pas ? » Ne disait on pas que la meilleure défense était l’attaque ? Vous l’aurez comprit c’était l’attitude que j’avais décidé d’adopter. N’empêche que parfois je me surprenais moi-même de l’aisance avec laquelle je pouvais mentir. Et franchement ça me faisait peur. Croirait-il à cette histoire ? Je l’espérais, même si dans le fond je savais que je trouverais une parade pour éviter les soupçons. Après tout un million de raisons pouvait expliquer ma présence dans ce bureau. Cela m’étonnerait fort que l’idée même que je puisse être un agent ne lui traverse l’esprit l’espace d’une demie seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

What have you done now? [Delilah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHOW ME YOUR BADGE  :: SOUTHWEST AND SOUTHEAST OF WASHINGTON D.C. :: LIBRARIES AND BOOKSHOP :: QUARTIER RÉSIDENTIEL.-
Sauter vers: