AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « I'm so tired of being here suppressed by all of my childish fears »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludmiya Greenaway

avatar

◮ POSTS : 73
◮ AGE : 25
◮ CREDITS : © AVATAR • friendly fires™ » GIF • tumblr.
◮ MOOD : Scared.


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 25 years old.
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: « I'm so tired of being here suppressed by all of my childish fears »   Dim 28 Nov - 0:30


CLAY&LUDMIYA


Assise sur le canapé les yeux rivés sur l'écran de la télévision pourtant éteinte, Ludmiya était encore et toujours dans une de ces journées qui se répétait inlassablement. Comme chaque jour, elle se réveillait aux alentours de cinq heures du matin, ne pouvant se rendormir mais restait malgré tout au lit, certainement dans l'espoir d'à nouveau fermer les yeux et se laisser prendre dans les bras de Morphée mais non, elle savait que cela ne se produisait pas, cela ne se produisait jamais à vrai dire. Pourtant têtue, elle s'acharnait mais finissait toujours par s'avouer vaincue en se levant, se rendant directement dans la salle de bain où elle prenait une longue douche. Elle détestait ce moment car elle s'y voulait très pensive, se remémorant surtout ce qu'elle avait vécut quelques semaines plus tôt encore. Cela avait beau être terminé, dans sa tête tout repassait en boucle, sans cesse et ne la faisait que se sentir écoeurante. Combien d'hommes lui étaient passés dessus ? À partir d'un certain nombre, elle avait arrêté de les compter puis elle savait que cela ne faisait que la torturer un peu plus. Ludmiya revoyait encore le visage de certain, particulièrement des réguliers, ce qui était logique mais aussi d'autres qui n'étaient venus qu'une fois. Des visages qu'elle était incapable d'effacer de sa mémoire mais cela venait aussi du fait qu'elle ne voulait tout simplement pas les oublier. Non, elle ne les oublierait pas car elle souhaitait s'en venger et les mettre dans un coin de sa tête où elle ne penserait plus à eux ne serait que leur rendre satisfaction, bien qu'inconsciemment. Il en était hors de question. Cette idée de vengeance devenait obsédante et la jeune femme se refusait d'avancer sans se rendre à elle-même justice, ne pouvant le faire à cause de Clay. Clay... En passant devant la chambre de ce dernier, elle avait remarqué qu'il n'était pas là. Aussitôt, son estomac s'était noué rien qu'à l'idée que sans sa présence, il pouvait lui arriver n'importe quoi. Certainement était-il en mission ou aller savoir quoi. Il avait beau être souvent absent, parfois durant plusieurs jours, Ludmiya ne s'y habituait pas. Quand il était là, elle était apaisée, se sentait en sécurité car elle savait qu'il ne laisserait pas que quelque chose lui arrive mais elle ne pouvait être vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec lui. Malheureusement. Peut-être rentrerait-il ce soir du moins, elle l'espérait.

Après sa douche, sa routine s'était poursuivie. Elle prenait un peu tout ce qu'elle trouvait à manger en guise de petit-déjeuner puis allait se mettre quelque chose, qui la rendrait présentable, sur le dos. Ce qui était tout à fait inutile quand on sait qu'elle ne mettait pas le nez dehors et n'ouvrait la porte à absolument personne. Ludmiya se contentait de regarder l'extérieur depuis les fenêtres de la maison de Clay mais n'y allait jamais. Elle lui promettait sans cesse qu'elle le ferait le lendemain ou du moins, qu'elle essaierait. Et elle le faisait. Ludmiya se rendait jusqu'à la porte d'entrée, l'ouvrait et passait le seuil d'un pas puis s'arrêtait. Jamais encore elle n'avait été plus loin, la peur s'emparant aussitôt d'elle et la faisant alors rebrousser chemin. Une véritable perte de temps, un acte inutile qui débouchait sur une progression nulle, au point mort. Bravo Greenaway. Alors face à cet énième échec, elle allait s'installer sur le canapé et y restait durant des heures, laissant le temps passer avec pour seules activités physique zapper sur la télécommande et changer de position. Si ça, ce n'était pas du sport pur et dur. Mais la demoiselle finissait toujours par se lasser, éteignant tout pour se mettre à tourner en rond dans cette grande maison vide, ne trouvant autre occupation qui puisse la distraire plus de cinq minutes avant de revenir s'asseoir sur le canapé et ne rien faire jusqu'au soir. Elle s'ennuyait pour ne pas dire que sa vie en elle-même était ennuyeuse. Elle l'avait toujours été et cela ne changerait certainement pas. Ses peurs elles-mêmes devenaient ennuyeuses et ne faisaient qu'oppresser Ludmiya qui ne parvenait pas à les évincer. Elle avec ses peurs et l'ennui pour seule compagnie. Le silence était pesant et l'agaçait mais le moindre petit bruit l'inquiétait aussitôt, la faisait paniquer alors quand elle entendit un claquement métallique sur la serrure de la porte d'entrée, Ludmiya se tint plus droite pour ensuite se lever, reculant d'un pas ou deux tout en gardant les yeux rivés sur la porte. Evidemment quand elle s'ouvrit, il ne s'agissait autre que de Clay, comme toujours. « Ah c'est toi. » Comme si cela pouvait être quelqu'un d'autre d'ailleurs. Bien que soulagée qu'il soit à présent là, Ludmiya croisa ses bras sous sa poitrine et fronça légèrement les sourcils, un air plutôt mécontent prenant place sur son visage. « Tu es parti très tôt ce matin, tu aurais pu me prévenir plutôt que de m'en faire la surprise. Tu sais que je n'aime pas ça... » Il s'agissait d'une sorte de reproche car oui, quand elle était seule dès le réveil, elle était aussitôt paniquée et Clay le savait. Néanmoins, il n'avait aucun compte à lui rendre, elle était déjà bien assez envahissante comme ça et ne trouvait rien de mieux que d'en rajouter une couche. Elle n'était pas en droit de lui réclamer plus qu'il ne lui donnait déjà, c'était bien assez pour ne pas dire beaucoup trop. « Je n'ai pas à te faire ce genre de remarque, je suis désolée... » Au moins ça. « Je te raconterais bien ma journée en te disant combien elle a put être intéressante avec toutes les nouvelles choses que j'ai pu faire mais comme tu t'en doute, elle a été aussi passionnante que celle de la veille, puis celle d'avant encore et toutes les autres. Alors je te demande à toi comment était la tienne ? Tu m'as l'air assez fatigué... » Elle n'aimait pas vraiment quand il n'était pas au top de sa forme mais Ludmiya avait aussi tendance à oublier que monsieur était humain malgré son emploi. Puis elle préférait qu'il soit le centre du sujet de conversation plutôt qu'elle-même, son état psychique et tout ce qui allait avec. Non, aucune envie d'être le nombril du monde ce soir, ni même un autre, espérant simplement y échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« I'm so tired of being here suppressed by all of my childish fears »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHOW ME YOUR BADGE  :: SOUTHWEST AND SOUTHEAST OF WASHINGTON D.C. :: LIBRARIES AND BOOKSHOP :: QUARTIER RÉSIDENTIEL.-
Sauter vers: