AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Come together ♦ Cilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aisleen H. Lancaster

avatar

◮ POSTS : 92
◮ CREDITS : Aurelie
◮ MOOD : Bad


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 25 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Come together ♦ Cilian   Lun 8 Nov - 12:50


CILIAN & AISLEEN


Assisse dans le bureau du chef qui me faisait la conversation dans l'attente d'une autre personne malgré tout ses faits pour le camoufler. Je souriais tout en faisant mine d'être attentive ce qui n'était en aucun cas le cas. Quelques minutes plus tard un léger coup sur la porte fut le signe que la personne tant attendu était enfin là. Certes mon sourire se fana quelques secondes devant la personne qui venait se placer sur le siège à côté du mien alors que celui du chef était rayonnant. Cilian, car tel était le nom de la personne avec qui j'allais devoir coopérer une nouvelle fois, me lança un léger regard à croire qu'il était tout aussi heureux que moi de faire mission à deux. Certes la mission ne semblait en rien difficile cependant les dernières paroles du chef n'était guère de bonne augure : « Faites le moins de morts possible et essayez d'en ramener un maximum ! ». Comme si j'étais le genre d'agent à tuer tout et n'importe quoi … D'accord j'avais tendance à avoir la gâchette facile mais c'était toujours en situation de légitime défense. La mission était en soit assez simple : un simple échange d'armes …Cela faisait un petit moment que je n'étais pas aller sur le terrain donc autant dire que j'étais assez exciter de faire cette mission malgré la présence de Cilian à mes côtés. Son problème était simplement d'être trop charmant tout en regroupant tout ce que je détestais chez un homme. Mais tout le monde sait que les filles ont toujours adorées les mauvais garçons et il fallaitt croire que je n'échappais pas à la règle à mon plus grand désarroi. Sortant du bureau je laissais ma mauvaise humeur se dessiner sur mon visage alors que je me retournais vers Cilian tout en croisant les bras sur la poitrine. De toute façon avec le temps il commençait à me connaître ce qui n'arrangeait rien à notre relation. Je soupirais sans même prononcer un mot tout en me retournant pour me diriger vers mon bureau étant donné que l'échange n'était prévu qu'en fin d'après midi.

Une heure avant l'échange, je me retrouvais dans une position des plus inconfortable dans un petite chapelle en plein centre de Washington. Perchée en haut d'une poutre j'avais une vue magnifique de la chapelle tout en gardant un œil sur Cilian qui semblait assez moqueur de ma position. Levant les yeux au ciel, l'attente qui suivit fut bien trop longue à mon goût. Une heure et demi plus tard la chapelle était rempli de dix hommes armés jusqu'aux dents. Après tout se passa rapidement à cause d'un léger bruit de ma part. Les coups de feu fusèrent dans tous les sens. Descendant de mon perchoir mon arme à la main, je slalomais entre les corps pour rejoindre mon coéquipier : « Bon moi je vois deux morts et toi ? » De toute façon le chef n'en serait rien si nous gardions le silence et une petite omniscience n'était en rien une faute. Juste ma mémoire qui me jouait une nouvelle fois des tours. Mon pied heurta alors un des corps qui se mit à gémir alors qu'un large sourire se dessinait sur mon visage. Me baissant près de lui, j'attrapais son visage entre mes mains pour lui donner quelques secondes plus tard une gifle qui claqua dans l'air avec violence. L'homme en question ouvrit les yeux avant de retomber dans l'inconscient. Au fond il n'avait que deux balles assez bien placée pour ne pas être mortelles. Pathétique … Me relevant je m'exclamais. « Et en plus on a notre survivant ! » Bon d'accord nous avions fait un carnage mais au fond la mission était réussie. Les armes étaient en notre possession tout en ramenant un survivant au qg pour faire plaisir au chef. Seul problème cet homme pouvait raconter toute la scène ce qui ne serait en rien bénéfique pour nous. En même temps un accident en voiture pourrait si vite arriver. J'haussais alors un sourcil pour en ancrant un mon regard dans celui de Cilian. Qu'est ce qui nous restait à faire à présent … Pour une fois j'allais laisser décider mon coéquipier. Du moins tel était mes nouvelles résolutions en cet instant qui n'allait certes pas durer très longtemps. Je n'étais pas payé pour être gentille et ni pour être docile tout comme Cilian au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Cilian McHale

avatar

◮ POSTS : 291
◮ CREDITS : Lillix
◮ MOOD : busy


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 27 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: Come together ♦ Cilian   Lun 8 Nov - 17:05



@lillix

On l'avait convoqué, dans le bureau du supérieur... Quand dans certains métiers on peut craindre ce genre d'invitation, craignant un licenciement immédiat, pur d'autre c'était un vrai bonheur. Cilian sentait la bonne nouvelle arrivée. A tous les coups, une mission allait lui tomber dans les bras, et il s'en voyait ravi. Les interventions sur le terrain étaient ce qu'il préférait, et de loin ! On pouvait lui coller le pire des empotés en guise de coéquipier, il se faisait toujours un plaisir de mener à bien les missions que lui confiait CONTROL. C'est donc d'un pas détendu qu'il avait gagné le bureau du chef. Il en avait l'habitude et affichait sans mal un léger sourire. Passant devant le bureau de la secrétaire cette dernière le dévora littéralement du regard. Il se présenta à cette dernière, la saluant d'un bref signe de tête. « Agent 17. Eum... Oui, ils vous attendent dans son bureau... » Ils ? Il fronça les sourcils, s'appuyant tout contre le bureau. Et bien il semblerait qu'il n'allait pas être seul cette fois-ci. Dommage... « Quel agent a-t-il déjà reçu ? » - demanda-t-il d'une voix plus basse, curieux comme jamais et se demandant surtout quelle attitude il allait devoir adopter durant l'entretient. « Hein ? » -se contenta-t-elle de répondre, avec un léger sourire et des yeux de biches. Cilian soupira, préférant laisser tomber. Il n'y avait pas grand chose à tirer de cette nana, probablement ici en attendant de trouver quelqu'un de plus compétent. Il se posta devant la porte, toqua avec assurance, et finit par entrer. Ô joie ! Un sublime sourire hypocrite se dessina sur ses lèvres alors qu'il découvrait une chevelure blonde. Mais c'est qu'il était gâté ! C'était encore mieux que Noël et Thanksgiving réunis ! Il s'excusa de son léger retard et vint s'asseoir sur le siège voisin. Là, le patron leur expliqua ce qu'il attendait d'eux, fournissant les informations nécessaires pour la réussite de cette mission. Le mot d'ordre était de faire le moins de morts possible. Cilian ne pu s'empêcher de jeter un bref regard en direction de la jeune femme. Elle avait capté la tigresse ? Pas trop de bobo, c'était l'exigence du chef ! Bien évidemment, Cilian accepta la mission et suivit la miss lorsque cette dernière quitta la bureau. Elle semblait tellement heureuse ! « Bah ça va... Cache ta joie surtout ! »

Ce qu'il pouvait être amusant de voir une charmante demoiselle perchée sur une poutre, dans une bien mauvais posture. Cilian profitait de la vue, tout en restant planqué dans un coin de la chapelle. Nous étions prêts, attendant la venue de ces hommes de mains pour un échange d'armes de taille. Ca n'était pas une première pour moi, ni même pour Aisleen. Ils savaient exactement quoi faire, et surtout quand intervenir. Il fallait les laisser faire leurs petites magouilles et intervenir juste avant la fin. Main sur son arme, il suffisait d'un simple geste pour qu'il parte en vrille et qu'il tire dans le tas. Ce qui ne tarda pas à arriver, quand ils commencèrent à s'agiter après avoir entendu un bruit. Ce fut rapide, et terriblement efficace. Il ne pouvait pas le nier, avec Aisleen, ils formaient un véritable duo de choc. Il était bien difficile de supporter ses petites humeurs et son ton des plus glacials à son égard, mais elle demeurait un très bon agent et il pouvait lui faire confiance. Elle finit par redescendre, et slaloma entre les cadavres. Cilian regardait l'étendu des dégâts, grimaçant très légèrement. « Je n'en vois pas plus... » Il entendait d'ici le chef leur passer un savon à cause de ce massacre. Et c'est vrai, qu'à en voir le résultat, ils auraient pu y aller plus en finesse... Tant pis ! Ils allaient se taire et omettre ce petit détail. Le brun garda son arme en main, vérifiant que personne ne viendrait à leur tirer dans le dos. Il assurait en quelques sortes les arrières de sa coéquipière, cette dernière ne se souciant plus le moins du monde de ces hommes. Ah si ! Elle venait de gifler un survivant. « Toujours autant de délicatesse et de douceur... T'es un ange tombé du ciel ! » -lança-t-il en faisant référence à la précédent poutre sur laquelle elle était restée un bon moment. Elle lui adressa un simple regard, attendant probablement qu'il décide de la tournure qu'allait prendre leur mission. Rangeant son arme, il lui fit signe de rassembler tout ce bazar, tandis qu'il allait ligoter ce mec, en prenant soin de le garder en vie. Les blessures n'avaient rien de très grave, mais il préférait éviter qu'il se vide de son sang avant d'arriver à bon port. S'il y parvenait du moins... Parce que Cilian ne donnait pas cher de sa peau pour le moment. « On ne va pas trainer dans les parages... » Du geste sec, il attacha les deux mains de leur blessé et le bayonna avec soin avant qu'il ne reprenne connaissance.

_________________

    SEEDS OF GOLD ☜☞ The only way to live in a world that doesn't care of, how could you breathe in a non dreaming air ? Is to believe in the next day...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aisleen H. Lancaster

avatar

◮ POSTS : 92
◮ CREDITS : Aurelie
◮ MOOD : Bad


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 25 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: Come together ♦ Cilian   Lun 8 Nov - 19:38

Je tournais mon regard sur notre carnage et malgré mon visage impassible voir même joyeux je n'étais pas aussi fière que mon apparence le laissais paraitre. Certes j'aimais l'adrénaline qui coulait dans mes veines dès que je me retrouvais dans le feu de l'action. Risquer ma vie me permettait de rester en vie et de rester vivante comme jamais. J'en avais besoin pour continuer à avancer dans ce monde dans lequel je n'étais en rien attendu et aimé. En même temps je ne faisais rien pour être aimé au contraire même. Je n'avais jamais cherché la sympathie des autres malgré toute mon envie de l'avoir. Soit on m'aimait soit on me détestais quoique la plupart du temps la deuxième solution me correspondait le mieux. Antipathique, chieuse et grande bouche tel étaient les mots qui me qualifiaient le plus et je n'en avais pas honte au contraire même. Au moins on me respectait quitte à me haïr ce qui était en soit une simple petite concession de ma part. Je ne pouvais m'attacher aux gens avec la facilité de certains. Et malgré tout mes grands airs, j'appréciais certaine personne et Cillian en faisait parti. Certes en apparence je ne pouvais pas le voir en peinture mais au fond je ne pouvais nier qu'il était d'une aide précieuse et j'aimais nos joutes verbales ainsi que nos caractères explosifs respectifs. « Je n'en vois pas plus... » On se comprenait assez pour fonctionner sur le même mode. Et en même temps personne ne pouvait nier ni même nous que nous formions une très bonne équipe pour ne pas dire plus. Je lui faisais confiance tout comme j'espérais qu'il fasse de même avec moi. Je contrais certaines de ses humeurs surtout lorsque la cible était une charmante créature avec un bonnet supérieur à la lettre F quand à lui, il calmait mes élans de violence. Au fond nous nous complétions assez bien sans pour autant que nous en fassions attention. Il était hors de question que je vienne à dire le fond de mes pensées à Cilian pour ne pas entendre son rire moqueur mais surtout pour préserver ma fierté. Car entre nous tout était une question de fierté et d'orgueil et bien sur Cilian et moi avions un tel égo surdimensionné qu'une conciliation serait envisageable. « Toujours autant de délicatesse et de douceur... T'es un ange tombé du ciel ! » Sans porter d'attention à l'homme que je venais de gifler sans le moindre scrupule, je levais la tête en direction de mon coéquipier qui semblait amusé de sa blague qui n'avait rien de drôle. Lui lançant un sourire forcé et en tout hypocrite je m'exclamais tout en me relevant. « Et toi toujours aussi fin et drôle ! » Être courtoise avec lui était une chose impossible pour ma petite personne. Et malgré la tension qui régnait entre nous deux, il s'approcha de moi comme s'il venait de comprendre mes pensées muettes. Il prenait les choses en main ce que j'appréciais bien sur même si au fond mon inactivité n'était là que pour combler l'égo de monsieur que je prendrais plaisir à rabaisser par la suite. Franchement il était hors de question que je vienne à lui faire des cadeaux sous peine de le voir s'ennuyer de moi, chose que je ne voulais en aucun cas bien. Le laissant ligoter notre seul survivant je fis l'effort de rassembler tous les corps au centre de la chapelle. Je pris une mine tout à fait normale malgré la douleur qui tirait chacun de mes muscles face à la corpulence de certains cadavre. Il faisait le petit travail alors que je faisais le plus gros n'est ce pas ironique. Et après il ne croyait pas porter la culotte dans notre équipe la bonne blague.

« On ne va pas trainer dans les parages... » Je me retournais pour lui faire face alors qu'un large sourire se dessinait sur mon visage. Comme s'il pouvait me donner des ordres ! A croire que je lui avais laissé trop de liberté. « Oh moi qui rêvais que tu me prennes sur l'autel tu m'en vois déçu. » J'hochais doucement la tête tout en lui souriant avec sarcasme. Je savais très bien qu'il était suicidaire de ma part de le lancer sur ce sujet en sachant très bien que j'allais avoir du mal à l'arrêter mais tant pis. En même temps il était le mieux placé pour savoir que jamais ô grand jamais il ne toucherait à ma peau délicate. Quoique il ne faut jamais dire jamais mais bon. Laissant mon petit tas de déchets sans grande importance je me dirigeais vers la sortie tout en m'arrêtant juste devant la porte. « Autant profiter du cimetière pour camoufler notre petite fête ? » Certes je ne pris la peine de préciser qu'il allait prendre la pelle pour creuser alors que je le regarderais avec le sourire. Je rêvais déjà de le voir suait tout plein de boue pour admirer la vue certes mais surtout pour le voir travailler avec peine. En même temps il savait très bien à quoi s'attendre avec moi tout comme moi avec lui. Et bizarrement j'étais persuadée qu'une longue discussion allait prendre place pour savoir qui de nous irait se salir dans la boue. Malheureusement pour moi l'excuse de ma nouvelle pédicure toute fraiche ne me serait guère d'une grande aide.


Dernière édition par Aisleen H. Lancaster le Mar 9 Nov - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Cilian McHale

avatar

◮ POSTS : 291
◮ CREDITS : Lillix
◮ MOOD : busy


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 27 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: Come together ♦ Cilian   Lun 8 Nov - 21:39

Une fois lancé, ils semblaient avoir un peu de mal à se contenir. Du moins Cilian pouvait aisément l'affirmer concernant sa coéquipière ; n'ayant pas, pour sa part, de grandes facilités dans l'autoévaluation de sa personne et de son comportement. Il demeurait tout de même l'élément capable de tempérer la jeune femme lors de leurs missions. Ce simple fait lui laissait prétendre avoir un avantage sur la blondinette dans ce domaine et ce self-control. Pour le coup, il ne s'était pas attelé à la tâche, et le résultat était des plus flagrants. Un véritable carnage s'étendait devant leurs yeux. En étaient-ils touchés ? Écœurés ? Se sentaient-ils coupables d'avoir abattu ces hommes ? Pas le moins du monde. L'agent 17 pouvait presque deviner un sourire sur les fines lèvres de sa partenaire. D'ailleurs, il avait un peu de mal à comprendre ce dernier. Lui, avait été comme anesthésié par ces années passées au sein de l'agence CONTROL. Il ne ressentait plus rien face à la mort, même si les visages de ses victimes imprégnaient sa mémoire à chaque balle qui sifflait dans l'air et venait les blesser. Le temps apaisait l'esprit, et il gardait en tête ses valeurs et le pourquoi de ce combat. Se rappeler qu'il le faisait pour le bien et la paix lui permettait de se sentir bien mieux dans ses baskets. Une fois que tout ceci était classé, il le mettait de côté, en veille, et ne s'en préoccupait plus. Il était bien loin d'être un saint, et encore moins d'un type hanté par ses actions passées. Mais de là à en sourire... Ça le dépassait un peu. En tous cas, ils étaient d'accord sur un fait : ils allaient se taire concernant le nombre de morts lors de l'intervention. L'un comme l'autre ne tenaient pas spécialement à faire face à des remontrances de leurs supérieurs et de la direction. Alors ils allaient feindre en avoir tué seulement quelques-uns et que les autres se seraient volatilisés dans la nature. Les connaissant c'était peu probable, mais toujours mieux que rien...

Haussant les épaules, Cilian ne broncha pas. Il était un peu perdu dans ses pensées, le regard balayant vaguement la chapelle pour finir par s'arrêter sur la silhouette svelte d'Aisleen. Il se risqua à lui faire une petite réflexion, une simple taquinerie, qui tomba à l'eau en moins de temps qu'il vous est nécessaire pour dire « ouf ! ». Ca ne l'avait même pas fait sourire. Pouvait-il s'en offusquer, puisqu'elle parvenait à le faire face à des cadavres ?! Enfin, ça ne l'étonna pas tellement... Dans le fond, cette réaction était même prévisible. Aisleen n'avait rien d'amicale, et jamais, ô grand jamais, elle ne s'était réellement et sincèrement montrée aimable à son égard. Elle était là pour faire son boulot, et s'il pouvait se taire, elle s'en voyait carrément ravie ! Drôle il n'avait jamais vraiment cherché à l'être. Agréable, si. La concernant il doutait que ce mot ait pu faire un jour parti de de son vocabulaire. Sauf s'il était précédé par une marque de négation, bien évidemment. Il lui rendit son sourire, le forçant tout autant, et leva finalement les yeux au ciel lorsqu'elle s'éloigna pour s'occuper de ce bordel. Ouais, il lui laissait faire le plus gros du travail. Tout ça pour la remercier de son amabilité. Tout se paye dans la vie, non ? Et bien elle pouvait galérer un petit moment avec les plus grosses armoires à glace du tas ! Il préférait attacher correctement leur captif, ayant toujours une chance douteuse sur des petits détails de ce genre. Il ajouta une simple remarque, à laquelle elle ne manqua pas de répondre. La réplique fut d'ailleurs cinglante, allant jusqu'à l'étonner. « Une fois qu'on aura finit tout ça, je pourrais me rattraper, si ce n'est que ça ! Je ne voudrais pas que la déception entame ta légendaire bonne humeur, princesse ! » La perche avait été trop belle pour qu'il la laisse filer. Il avait déjà, et ce à plusieurs reprises, fait quelques avances et allusions à la jeune femme, et cette dernière l'avait à chaque fois rembarrer avec beaucoup d'aplomb. Ces mots, qu'elle avait dû vouloir ironiques, n'avaient fait que le relancer là-dessus. Elle allait s'en mordre les doigts ! Il la suivait du regard, alors qu'elle se dirigeait vers la sortie. Il n'y avait pas à dire, c'était un très joli brin de fille... Aussi froide qu'un iceberg certes, mais ça semblait presque accentuer sa beauté. A sa proposition, il comprit immédiatement ce à quoi elle pensait. « Je te vois venir... -commença-t-il doucement. Choppe une pelle si t'en as envie ; je laisse l'honneur de s'en occuper à l'organisatrice de cette petite fête, comme tu dis ! » Sous-entendu qu'il n'avait pas la moindre intention d'aller se rouler dans la boue. Il était bien du genre à tout laisser en plan, ou encore à camoufler des corps en faisant un magnifique feu de joie ! Mais creuser un trou pour les balancer dedans... sans façon ! « Quoi ? Ne me regarde pas comme ça... Je n'irais pas creuser. Je peux les jeter dedans si tu veux, mais je ne toucherais pas à une pelle ! » Ca avait le mérite d'être clair. Vu le nombres de corps, ils aillaient y passer un temps fou ! Et après tous ces élans de provocation, la voir recouverte de boue l'intéressait beaucoup.

_________________

    SEEDS OF GOLD ☜☞ The only way to live in a world that doesn't care of, how could you breathe in a non dreaming air ? Is to believe in the next day...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aisleen H. Lancaster

avatar

◮ POSTS : 92
◮ CREDITS : Aurelie
◮ MOOD : Bad


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 25 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: Come together ♦ Cilian   Mer 10 Nov - 16:30

A présent que l'action était fini je m'ennuyais de pied ferme pour ne pas dire plus. Certes je pouvais compter sur mon cher coéquipier pour me faire grimper au septième ciel avec ses blagues pourris mais le cœur n'y était pas. A vrai dire je n'étais pas en super forme en ce magnifique jour qui couta la vie à neuf personnes. Des personnes infâmes qui ne pensaient qu'a tué de pauvres innocents soit la différence entre eux et moi se portait sur le point de vue et non sur nos actions. Oui j'étais une criminelle tout comme l'était Cilian pourtant cet homme ne me faisait en aucun cas peur. Il était un excellent tueur pourtant sa présence avait plus le don de me calmer que de me faire partir en courant. En même temps pour faire ce boulot il fallait vraiment pas être très nette dans sa tête et pour ma part je me demandais ce qui avait conduit le jeune homme dans ce monde là. Il n'était pas très bavard à ce sujet tout comme je l'étais ce qui était une bonne raison de l'absence de mes questions. « Une fois qu'on aura finit tout ça, je pourrais me rattraper, si ce n'est que ça ! Je ne voudrais pas que la déception entame ta légendaire bonne humeur, princesse ! » Je me mordais la lèvre face à la terrible erreur que je venais de commettre. J'avais été aussi idiote pour le lancer the sujet tabou pour ma petite personne. Surtout qu'il lançait mon coéquipier dans ce sujet était loin d'être astucieux de ma part quand on connaissait les nombreuses parties de jambes en l'air qu'il comptait à son actif. Me tournant dans sa direction je gardais ma mine impassible tout en m'exclamant en soupirant. « Non merci j'ai eu mon quota de déception pour aujourd'hui. » Certes ce n'était pas très fin de ma part de toucher avec autant de facilité l'égo de mon partenaire qui n'allait surement pas bien prendre ma phrase. Surtout que j'étais la moins placée pour parler de ce genre de chose. A vrai dire je n'étais pas une grande fan du sports de chambre que semblait tant apprécier Cilian … Certes je ne pouvais nier que quelque fois j'avais plus qu'appréciais mais la vision de mon beau père me rappelait sans cesse à l'ordre malgré tout mes efforts pour l'oublier. Je soupirais pour moi même tout jeter un coup d'œil vers le tas de cadavre qui donnait un air lugubre à la chapelle. J'essayais d'oublier tant bien que mal leurs femmes épleurées qui ne tarderaient à apprendre la mort de leur mari , de leur fils ou de leur frère. Avaient ils des enfants ? Je devrais me sentir coupable pourtant seule l'indifférence se faisait sentir en moi.

« Je te vois venir.. Choppe une pelle si t'en as envie ; je laisse l'honneur de s'en occuper à l'organisatrice de cette petite fête, comme tu dis ! » Je m'arrêtais nette comme si mon cher Cilian venait de me frapper. Franchement comment osait il me dire de telles choses alors que c'était bel et bien lui qui avait ouvert le feu. A vrai dire j'en savais rien et je m'en moquais ! Il était hors de question que je viennes à tout nettoyer alors que monsieur serait en train de me regarder faire tout en se roulant les pouces. C'était moi qui était restée une heure sur une poutre dans une position délicate alors qu'il était resté en bas dans son coin. Et encore maintenant c'était moi qui faisait le plus gros du boulot. Quittant ma position je me dirigeais vers lui pour me positionner juste en face de lui les bras sur ma poitrine. Certes il faisait une tête de plus que moi pourtant il n'était pas question que je vienne céder. « Quoi ? Ne me regarde pas comme ça... Je n'irais pas creuser. Je peux les jeter dedans si tu veux, mais je ne toucherais pas à une pelle ! » J'hochais doucement la tête sur le côté tout en serrant les lèvres sans grande discrétion ce qui laissa une grimace se dessinait sur mon visage. Il m'énervait avec son air de désinvolture qui le caractérisait tant et que je détestais par dessus. «  Tant mieux nous sommes deux ! A croire que tu aimes te faire passer un savon par le chef. » Certes c'était loin d'être mon cas mais à deux je pourrais toujours reporter la faute sur l'autre. Je voyais déjà la scène avec notre chef coincé entre les deux gamins que nous étions. Je baissais mon regard vers notre seul survivant qui semblait en piteux état. En même temps les hommes n'étaient guère résistants et j'en avais la preuve devant les yeux. Un petit bobo et ils étaient condamnés à mourir dans les secondes suivantes. Je rigolais tout seule en pensant à la nature pathétique de l'homme. Aimais-je vraiment ma vie ? Pour être franche je n'en avais aucune idée pourtant je continuais à faire ce job qui me permettait de continuer à vivre tout en me donnant un but. Ma vie m'importait peu au fond car je n'avais rien pour me forcer à survivre. J'étais seule tout simplement et ma mort n'attristerait personne. Ma mort ne fera ni chaud ni froid à l'homme qui se tenait en face de moi. Face à cette triste réalité de ma vie, je devrais pleurer toutes les larmes de mon corps pourtant je restais impassible tout en essayant d'oublier toutes ces émotions qui me rendaient faible. Ne rien sentir était une chose bien plus facile quitte à devenir une bête sans cœur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D. Cilian McHale

avatar

◮ POSTS : 291
◮ CREDITS : Lillix
◮ MOOD : busy


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 27 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: Come together ♦ Cilian   Sam 13 Nov - 15:44

Aisleen avait fait une terrible boulette ! Et bizarrement, le jeune agent s'en faisait un vraie joie ! Elle commettait des erreurs, et lui tendait de sacrées perches ; si bien qu'il était incapable de les ignorer et de la laisser tranquille. Impossible. Il se devait de les saisir, et allait même plus loin en jouant de ces allusions. Il allait même finir par croire que sous ses airs agacés, la jolie blonde prenait plaisir à le provoquer pour ensuite lui offrir une mémorable douche froide en le rembarrant. Tant pis ! Il ne s'en privait pas pour autant, car l'air gêné qui apparaissait sur son visage aux traits fins et angéliques était des plus délicieux. A chaque fois qu'elle le lui offrait, il le savourait comme s'il avait été un spectacle d'une rare beauté. Ça l'amusait, et son sourire en coin n'avait aucun mal à le traduire. Pour cette fois, elle lui tournait le dos. Néanmoins, il se plaisait à l'imaginer ainsi... Les missions en sa compagnie avaient été de plus en plus nombreuses, et avec le temps Cilian avait finit par apprendre à la connaître, à anticiper ses réactions. C'est ce qui faisait probablement la force de leur binôme. Ils savaient à quoi s'attendre en travaillant ensemble et c'était un réel atout. Aisleen tenta de répliquer, gardant tout son aplomb mais ne pouvant pas empêcher son partenaire de sourire. Elle avait eu son quota de déceptions ? La réponse était basse, mais il lui laissait ce point et cette facilité. « Quel jugement attife ! Tes parents ne t'ont jamais dit qu'il faut goûter avant de dire que tu n'aimes pas ? » -demanda-t-il le plus innocemment du monde, avec cette pointe de provocation dans la voix. Et puis c'était un moyen comme un autre de feindre l'indifférence quand son égo en avait pris un sacré coup. Parfois, il se demandait ce qu'elle pensait réellement de lui pour adopter un tel comportement à son égard. Certes, il lui avait fait des avances, mais il ne voyait pas en qui cela détonnait de la gent masculine à l'égard d'une jolie femme... Plus elle l'avait repoussé, et plus elle l'avait attiré. Paradoxale, non ? A croire que l'homme veut tout simplement ce qu'on lui refuse. Quel débile, franchement !

Vint alors les envies de bains de boue de la jeune femme. Comme à son habitude, elle voulait terminer le travail proprement, après avoir fait un véritable carnage. Et elle se tournait vers lui, avec ses grands yeux clairs, pour qu'il aille creuser dans le cimetière pour enterrer ces hommes. Sauf que pour Cilian, il en était hors de question ! Il la voyait venir, aussi grosse qu'une baraque de trois étages implantée dans un gigantesque parc en guise de jardin. Et il le lui refusait. Si elle voulait les enterrer, elle pouvait prendre la pelle et le faire comme une grande. Il se proposait même de jeter les cadavre dedans, c'était plutôt gentil de sa part ! Eum... Elle se rapprocha de lui, croisant les bras sur sa poitrine, sérieuse comme jamais. Aisleen tenta de l'avoir par les sentiments, en amenant un argument de taille : le patron. « Oh mais c'est trop facile de me sortir ce refrain ! » -commenta-t-il en fronçant doucement les sourcils. Quelques instants de profond silence suivirent, Cilian plongeant son regard dans celui de la belle. Il sentait bien qu'elle voulait le voir se plier à ses exigences, il le devinait avec une telle facilité... Ce qu'elle pouvait l'agacer ! Elle semblait si froide, si inflexible, et pourtant il aimait penser et croire qu'un brin de fragilité et de sensibilité demeurait présent chez ce petit bout de femme. Ok, elle était solide, sans quoi elle n'aurait jamais eu ce statut d'agent pour CONTROL. Mais tout de même... Elle ne devait pas être sans faille. « On est deux dans l'histoire, ok... Alors je vais retrousser mes manches, mais tu vas en faire de même ! » Ça n'était même pas une question, mais bel et bien et deal. Il cédait peut-être, mais ne comptait pas se faire si aisément rouler dans la farine... -Du moins dans la boue cette fois-ci ! Si elle voulait qu'il creuse, elle allait devoir mettre la main à la pâte et l'aider. « Ne me dis pas non, ou je te jetterai avec eux dans le trou... » -souffla-t-il en désignant les cadavres d'un simple signe de tête.

Comme s'il en aurait été capable ! Quoique... Cet air si sérieux et ce murmure presque menaçant pouvait laisser planer le doute. Sait-on jamais avec lui. Cilian ne dévoilait pas grand chose de lui, se planquant bien souvent derrière un sourire et une blague à deux balles. Il passa à côté d'elle, sans rien ajouter de plus, et se dirigea vers la sortie après avoir vérifier que leur captif allait tenir le coup, sans avoir la possibilité de filer en leur absence, bien qu'il espérait que cette dernière soit très courte. « Bon, tu ramènes tes jolies petites fesses Blondie ? Le trou ne va pas se faire tout seul... » Il tourna la tête vers elle, attendant qu'elle le suive pour trouver des pelles et terminer ce sale boulot.

_________________

    SEEDS OF GOLD ☜☞ The only way to live in a world that doesn't care of, how could you breathe in a non dreaming air ? Is to believe in the next day...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Come together ♦ Cilian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come together ♦ Cilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHOW ME YOUR BADGE  :: NORTHWEST AND NORTHEAST OF WASHINGTON D.C. :: CHURCHES AND CHAPELS-
Sauter vers: